Coefficients de revalorisation : les précautions à prendre

Publié le 24/05/2019

Article Web

Chaque année, afin de permettre l’actualisation des dossiers d’estimation préalable, des coefficients de revalorisation sont édités. Ils s’appliquent aux bâtiments et matériels à partir du 1er janvier de l’année courante. Ces coefficients reflètent l’augmentation annuelle moyenne des coûts des bâtiments et matériels.

Il convient néanmoins d’être vigilant avec leur utilisation notamment dans certaines activités pour lesquelles l’augmentation des coûts peut être différente (augmentation du coût des métaux…). De même, nous recommandons une attention toute particulière en ce qui concerne l’application de ces coefficients sur certains investissements (matériels d’occasion, rachat de leasing, matériels négociés…) pour lesquels la valeur obtenue ne correspondra pas systématiquement à la valeur de remplacement à neuf.

Nous rappelons qu’au-delà d’une période de 5 ans et sans mise à jour annuelle, il est recommandé de prévoir une refonte des dossiers d’estimation préalable. En effet, l’application successive des coefficients peut générer des écarts plus ou moins importants sur les valeurs. Pour certaines activités, notamment celles où les investissements et désinvestissements sont nombreux comme dans l‘industrie lourde, il est préférable d’effectuer une mise à jour annuelle des biens.

 

Retour